La vente aux enchères

L'école organise un week-end d'automne où parents, familles et amis des élèves sont les bienvenus. C'est le moment qu'ont choisi les parents de Matthieu pour découvrir Kents Hill...
Kents Hill est une école privée qui doit trouver des fonds pour son fonctionnement. Certains anciens élèves sont de généreux donateurs, mais tout don est le bienvenu. A l'occasion de ce week-end, une vente aux enchères est organisée autour d'un dîner. Des appels aux dons pour cette vente ont été lancés sur le site web de l'école. Voici en quelques lignes et photos le déroulement de cette soirée au centre Alfond.


Nous sommes entrés après nous être acquittés du droit d'entrée, 50 dollars pour notre couple + 15 dollars pour notre fils.

Les enchères silencieuses

Avant le repas, une enchère silencieuse : les lots sont disposés sur des tables et une feuille indiquant la mise à prix est à posée à côté. Il suffisait de mettre dans le tableau de la feuille son nom et le montant de sa mise. Chacun se déplaçait de tables en table et surenchérissait sur ce qui l'intéressait ou dans la limite de ses possibilités. On y trouvait toutes sortes de choses :

La soirée était animée par le groupe musical et la chorale de Kents Hill.
Ensuite nous avons pris le repas :

Tout le service a été effectué par des élèves volontaires.

Les grandes enchères

La dernière vente aux enchères s'est déroulée après le dessert, sous l'animation et le contrôle d'un commissaire priseur (ancien élève de l'école). Un petit livret nous permettait de suivre les ventes et nous avons noté quelques montants. Ci-dessous un extrait de ce qui a été mis aux enchères et le montant de l'acquisition :

Il était difficile de comprendre ce qu'il disait, tellement il parlait vite ! Un petit exemple de quelques secondes :


Il y a eu aussi une tombola, l'heureux gagnant a reçu 2500 dollars qu'il a .... laissés à l'école.

Cette soirée nous a permis de rencontrer : professeurs, directeur, d'autres parents. Ci-contre la maman (française) d'un élève en pleine discussion avec le directeur et Matthieu. Nous avons pu le remercier pour cet échange. Il parle bien notre langue lui aussi.

Nous avons fait la connaissance de Brigitte, la très sympathique maman de Folla (membre de l'équipe de soccer). D'origine Camerounaise, elle a vécu de nombreuses années en France et bien sûr parle parfaitement le Français. Durant ce week-end, elle nous a invités à prendre un verre chez elle à Augusta, moment que nous n'oublierons pas ! Nous avons immortalisé tous ces instants par de nombreuses photos. Elle a émis le souhait de venir à Dijon au printemps 2006, nous espérons vivement qu'elle viendra nous voir.