La vie à Kents Hill School

Tous les matins, une maudite cloche sonnait à 7h. Tout le monde était tellement fatigué qu'à la fin personne ne l'entendait. Ce qui fait que soit on se levait à 7h et on allait au petit-déjeuner, soit on se réveillait à 7h45 et on avait tout juste le temps de s'habiller, de préparer ses affaires et d'aller en cours.
Au petit-déjeuner, on avait le choix :

Après le petit-déjeuner, on se préparait pour les cours en nous habillant de la tenue vestimentaire règlementaire de Kents Hill, c'est à dire pantalon correct (pas de jeans ni de short), chemise ou pull (il fallait un col), et une cravate (les t-shirts ne devaient pas être visibles). La cravate n'était pas obligatoire le mercredi. Et ce code vestimentaire n'était appliqué que pendant les cours, sauf les jours appellés "dress-down day", où on pouvait payer 1$ pour s'habiller comme on voulait et 0,25$ pour pouvoir porter un chapeau. L'argent des "dress-down days" était reversé à des associations caritatives.

Une journée d'école

Chaque matinée de cours était divisée en quatre périodes (trois périodes de 45 minutes et une période d'1h10), sauf le mercredi (trois périodes d'1h10 et une période de 45 minutes). Pour connaître les horaires, consultez la rubrique emploi du temps. A 10h20, toute l'école se réunissait dans la chapelle pour les "morning meetings", ce sont des petites réunions pour parler de l'actualité de l'école ou du monde. Ces réunions se passaient le lundi, le mardi et le vendredi. Le mercredi, nous avions une petite pause à la place tandis que le jeudi, cette réunion étatit remplacée par une autre qui était le "community life meeting". Pour celle-ci, nous étions réunis en petits groupes afin de discuter des notions principales que nous devions acquérir, qui étaient les grands principes mis en oeuvre à Kents Hill :

En fin de matinée, nous allions au "dining hall" pour nous restaurer, le choix était vraiment très appréciable, à Kents Hill, on pouvait réellement manger de tout. De 13h à 13h20, les élèves pouvaient aller voir un professeur dans sa salle de cours afin qu'il lui réexplique ce qu'il n'avait pas compris pendant le cours.
Puis nous retournions en cours pour deux périodes de 45 minutes, sauf le mercredi où nous n'avions cours que le matin, l'après-midi étant réservé à 4h de sport ou à un match. Et donc à 15 h, nous avions 30 minutes pour nous préparer et aller faire nos 2h de sport.
La journée terminée, une bonne douche, et on retournait au "dining hall" entre 17h30 et 18h30 pour le repas du soir.

Sauf le jeudi où il y avait les "family style dining", ces dîners particuliers se déroulaient entre 18h et 19h. Pour ces repas spéciaux, les élèves devaient être habillés en tenue de soirée, costume cravate pour les garçons et robe de soirée pour les filles (voir rubrique Visite des Français). Dans le "dining hall", les élèves sont regroupés par "advisors" (voir rubrique Emploi du Temps) et avant de pouvoir s'asseoir, un bénédicité était prononcé et une question était posée, les tables qui donnaient la réponse le plus rapidement allaient manger en premier. Une indication était aussi donnée pour définir celui que nettoierait la table à la fin du repas, par exemple : "la personne qui habite le plus près de New York" ou "la personne dont la date de naissance est le plus proche d'Halloween". A la fin du repas, il était quelquefois possible d'aller dans une salle voisine où l'on pouvait manger le dessert et où l'on pouvait également écouter un(e) élève jouer du piano.
Après le dîner, nous étions libre de faire ce que nous voulions jusqu'à 20h.

De 20h à 22h, "study hall", nous devions être dans notre chambre, à réviser ou à faire nos devoirs (nous étions surveillés). Puis nous avions 30 minutes de liberté avant d'être obligés de rester dans nos chambres, puis encore 30 minutes avant d'éteindre les lumières (les seniors et PGs bénéficiaient de 30 minutes de plus). Durant cette période, les élèves ayant de mauvais résultats dans une ou plusieurs matières devaient faire leur "study hall" au "dining hall" sous la surveillance et avec l'aide des professeurs.
Le vendredi soir, pas de "study hall", nous avions la possibilité d'aller à Augusta pour aller au cinéma ou faire quelques achats.

Un week-end

Le samedi, comme nous faisions partie de l'équipe de soccer, nous disputions un match l'après-midi. Notre seule obligation du samedi matin était de respecter les consignes de notre coach, prendre un "brunch" (repas faisant office à la fois de petit déjeuner et de déjeuner) équilibré et arriver au lieu de rendez-vous à l'heure.
Après le match, si nous avions gagné, nous devions tous ensemble faire sonner la cloche de Bearce afin de faire connaître notre victoire. Ensuite une bonne douche bien chaude était la bienvenue ! Puis nous regardions sur Internet les résultats des matchs de foot en Europe. Le repas du soir était plus tôt, vers 17h, et après il était possible d'aller à Augusta comme le vendredi soir.
Les élèves qui avaient eu la "chance" de trouver leur nom sur la liste des collés, devaient aller au "dining hall" de 19h à 21h pour travailler, sous la surveillance de certains professeurs.
Le dimanche, pas de sport, "brunch" comme le samedi et possibilité de passer l'après-midi à Portland, Freeport ou Augusta. Le soir, nous avions les deux heures de "study hall" afin de faire nos devoirs pour le lundi.